Qualité de l'environnement intérieur

FAQ          Documentation

Les bâtiments respirent.

Leur respiration affecte la qualité de l'environnementintérieur ainsi que la santé et le confort des occupants.

Les architectes et les propriétaires d’immeubles commencent à se rendre compte que des occupants du bâtiment plus sains et plus confortables sont plus heureux et plus productifs. En conséquence, un grand nombre de conceptions de bâtiments durables d’aujourd’hui prennent la question de la qualité de l’environnement intérieur (QEI) qui comprend le confort en considération. Pour atteindre la QEI, les concepteurs se concentrent sur le confort de quatre perspectives différentes :

  • le confort thermique
  • le confort visuel
  • le confort acoustique et
  • Qualité de l'air intérieur

Il y a six facteurs à considérer pour évaluer les conditions du confort thermique optimal. Une analyse robuste comprendra la mesure des facteurs suivants :

  • la température de l'air
  • l'humidité relative
  • les températures de surface qui influencent la radiation
  • les rythmes métaboliques des occupants
  • la quantité de vêtements portés par les occupants
  • la vitesse de l'air à la surface du corps

Le confort visuel est une partie esthétique et une partie pratique. Il se sert de stratégies telles que l'éclairage artificiel, la lumière du jour et la création d'environnements visuellement intéressants.

Le contrôle acoustique est une autre méthode d'amélioration du confort des occupants qui fait l'objet d'une attention particulière dans la communauté des concepteurs. La création d'environnements acoustiques supérieurs dans les espaces de bureaux ouverts, les établissements de soins et éducatifs visant à améliorer l'intelligibilité des paroles et l'intimité est un objectif principal.

L'amélioration de la qualité de l'air intérieur (QAI) est un équilibre subtil d'une ventilation appropriée, de la gestion des composés organiques volatils, de la température de l'air, des niveaux d'humidité, de l'eau et de la lumière.

Les exigences QAI sont traitées dans des normes spécifiques qui précisent les taux minimaux de ventilation pour les nouvelles constructions, ainsi que des informations sur l’amélioration de la QAI dans les bâtiments existants. Elles fournissent aussi des listes de niveaux maximaux de contaminants pour ces espaces pour maintenir une QAI acceptable, ce qui minimise le risque d’effets néfastes sur la santé des occupants du bâtiment.

Grâce à nos vidéos, articles, rapports, présentations éducatives et documentation, vous pourrez mieux comprendre les pratiques et normes de construction permettant d'améliorer la qualité de l'environnement intérieur d'un bâtiment, notamment :

  • les facteurs essentiels affectant le confort thermique
  • les façons d'améliorer la qualité de l'air intérieur grâce à une ventilation contrôlée et au choix de matériaux appropriés
  • comment créer des environnements acoustiques supérieurs grâce au contrôle des bruits
  • des stratégies de conception qui contribuent à créer un environnement visuel de haute qualité