FAQ SUR LA QUALITÉ ENVIRONNEMENTALE INTÉRIEURE

QUELS SONT CERTAINS AÉROCONTAMINANTS COURANTS?

Quelques-uns des contaminants les plus courants de l'air intérieur sont :

  1. Vous pensez peut-être que ce n'est pas un contaminant, mais l'humidité peut créer une atmosphère propice à la croissance et à la production de bio-aérosols tels que bio-organismes et moisissures.
  2. le pollen
  3. les polluants gazeux : ammoniac, monoxyde de carbone et dioxyde de carbone.
  4. les composés organiques volatils (COV)

Il existe des directives relatives aux émissions dans l'environnement proposées par l'Environmental Protection Agency des États-Unis, surtout au sujet de la pollution atmosphérique due aux émissions de produits.

QUELLES SONT CERTAINES STRATÉGIES DE CONCEPTION POUR CRÉER UN CONFORT VISUEL?

La conception d'espaces pour le confort visuel est en partie pratique, en partie esthétique et inclut l'éclairage artificiel, l'éclairage naturel et la création d'environnements visuellement intéressants. Il y a un certain nombre de stratégies d'éclairage que vous pouvez employer pour créer un environnement de haute qualité visuelle. Quelques recommandations :

  1. Fournissez des commandes d'éclairage qui optimisent l'équilibre entre l'éclairage naturel et l'éclairage artificiel.
  2. Vous pouvez augmenter la luminosité perçue de l'espace en éclairant des surfaces verticales; une idée est l'usage d'appliques.
  3. Équilibrez la quantité et la qualité de la lumière dans toutes les aires de travail, autrement dit, planifiez avec précaution l'emplacement des dispositifs d'éclairage.
  4. Contrôlez la réverbération de la lumière au plafond et fournissez un éclairage commandé par l'utilisateur aux postes de travail.
  5. Souvenez-vous que les besoins d'éclairage changent au fil du temps, alors prévoyez l'éclairage avec polyvalence.

Autant que possible, intégrez l'éclairage naturel dans vos plans. Des études ont montré que l'éclairage naturel affecte l'humeur des personnes ainsi que leur niveau de confort. Fournissez autant d'éclairage naturel que possible, sans amoindrir le confort thermique.

En plus de tous ces principes, pensez à l'esthétique : conception pour l'intérêt visuel. Autant que possible, fournissez une vue de l'extérieur ainsi qu'un accès à l'extérieur. Essayez d'inclure un environnement naturel entre l'intérieur et l'extérieur : apportez un peu de la nature à l'intérieur. Équilibrez l'usage d'éléments tels que l'échelle, les couleurs, les textures et les motifs, ainsi que des objets décoratifs et des plantes pour créer un intérêt visuel. Inversement, soyez original : évitez l'uniformité et le chaos visuel; gardez les conceptions pures et simples.

Quelle est la norme relative au confort thermique?

Quelques normes de confort thermique dans les bâtiments ont été établies au fil des ans par des organisations de construction et de conception. La norme 55 de l'American Society of Heating, Refrigerating and Air-Conditioning Engineers (ASHRAE) présente des renseignements détaillés sur les raisons pour lesquelles les occupants de bâtiments se plaignent des conditions thermiques qui y existent. La température de l'air et l'humidité, comme vous pouvez l'imaginer, viennent en premier, mais il y a d'autres raisons. Les surfaces qui ont une influence sur la température telles que celles de murs et plafonds (trop chauds ou trop froids) donnent lieu à des plaintes, tout comme la température du sol. Les différences verticales de température et les courants d'air, transfert de chaleur par convection, s'ajoutent à la liste. Parmi d'autres facteurs secondaires, on note les changements journaliers et saisonniers de température et d'humidité. En outre, l'âge des occupants joue un rôle ainsi que l'adaptabilité des individus au changement.

Quelles sont les normes qui traitent de la qualité de l'air acceptable à l'intérieur des bâtiments?

Quelques normes de confort thermique dans les bâtiments ont été établies au fil des ans par des organisations de construction et de conception. La norme 55 de l'American Society of Heating, Refrigerating and Air-Conditioning Engineers (ASHRAE) présente des renseignements détaillés sur les raisons pour lesquelles les occupants de bâtiments se plaignent des conditions thermiques qui y existent. La température de l'air et l'humidité, comme vous pouvez l'imaginer, viennent en premier, mais il y a d'autres raisons. Les surfaces qui ont une influence sur la température telles que celles de murs et plafonds (trop chauds ou trop froids) donnent lieu à des plaintes, tout comme la température du sol. Les différences verticales de température et les courants d'air, transfert de chaleur par convection, s'ajoutent à la liste. Parmi d'autres facteurs secondaires, on note les changements journaliers et saisonniers de température et d'humidité. En outre, l'âge des occupants joue un rôle ainsi que l'adaptabilité des individus au changement.

Comment obtient-on un confort acoustique?

Pour obtenir un environnement acoustique supérieur, on vise cinq objectifs.

  1. Réduire la durée de réverbération des sons :
  2. Limiter les bruits aéroportés : la propagation des bruits d'un espace à l'autre.
  3. Limiter la propagation des bruits à travers les plafonds. Des plénums communs sont souvent à déplorer.
  4. Réduire les bruits d'impact.
  5. Minimiser les bruits de fond.

Qu'est-ce que la qualité de l'environnement intérieur ?

La qualité de l’environnement intérieur (IEQ), un concept souvent négligé dans la conception des bâtiments du passé, est récemment devenue un domaine d’intérêt pour la communauté du design. Avec la croissance récente du mouvement de conception durable, de nombreux facteurs visant à améliorer la santé et le bien-être de l’occupant du bâtiment prennent de l’ampleur. Les architectes et les propriétaires d’immeubles commencent à se rendre compte que des occupants du bâtiment plus sains et plus confortables sont plus heureux et plus productifs. En conséquence, un grand nombre de conceptions de bâtiments durables d’aujourd’hui prennent la question de la qualité de l’environnement intérieur qui comprend le confort en considération. Pour atteindre la QEI, les concepteurs se concentrent sur le confort d’un point de vue thermique, acoustique et visuel, tout en abordant la qualité de l’air intérieur.