FAQ SUR LE COMPORTEMENT À L'INCENDIE

COMMENT LES ÉLÉMENTS DES BÂTIMENTS SONT-ILS CLASSÉS POUR LEUR RÉSISTANCE AU FEU?

La norme ASTM E 119 établit l'efficacité d'un élément de bâtiment à servir de pare-feu au fil du temps. Il s'agit d'éléments de grande taille : murs, ensembles sol-plafond, toits, fenêtres et portes. Un élément mural est testé pour son intégrité structurelle et sa capacité à contenir un feu. L'élément est monté sur une fournaise de construction spéciale. Les brûleurs à gaz s'allument alors que des thermocouples enregistrent les températures. Les flammes du gaz simulent la chaleur d'un feu adjacent. On observe par les fenêtres de la fournaise et avec des instruments. On enregistre les températures et le délai de défaillance du système. Un test à jet d'eau est ensuite effectué pour mesurer la résistance de l'élément à la pression de l'eau.

La norme ASTM E 119 utilise un programme de chauffage de fournaise : une augmentation de température temporisée qui amène la fournaise jusqu'à 1 000 degrés Fahrenheit en cinq minutes, jusqu'à 1 700 degrés Fahrenheit en une heure et jusqu'à 1850 degrés Fahrenheit en deux heures. Les éléments doivent surmonter ces températures pour réussir le classement contre le feu sur chaque période.

POURQUOI LES CODES DE CONSTRUCTION S'APPLIQUENT-ILS À LA SÉCURITÉ INCENDIE?

La sécurité des personnes est la raison principale pour les codes d’incendie. Au fil des ans, les préoccupations de sécurité incendie ont évolué et aujourd’hui tous les codes du bâtiment exigent que les matériaux et systèmes de construction soient évalués pour la résistance aux incendies. Il existe deux organisations de codes nationaux le International Fire Code, ou IFC et le National Fire Protection Association, NFPA.

En général, les codes tentent d’établir des exigences de sécurité minimales. Les codes du bâtiment sont spécifiques à au moins trois critères :

  1. Type en cas d'occupation
  2. Utilisation prévue
  3. Type de construction

Tous les matériaux de construction sont évalués et notés pour l’inflammabilité, particulièrement les matériaux de finition intérieurs. Les Constructions et composants sont notés pour leur combustibilité et les ensembles sont notés pour la résistance au feu.

QUELLES CARACTÉRISTIQUES DU FEU SONT MESURÉES DURANT UN TEST DE MATÉRIAU?

La science du feu prend en considération un certain nombre de caractéristiques lorsque les matériaux sont testés pour la sécurité incendie. Mesures de test objectives :

  1. température
  2. durées d'inflammation
  3. vitesse d'augmentation de la température
  4. propagation des flammes
  5. vitesse de combustion
  6. production et propriétés de la fumée
  7. observations subjectives

COMMENT LES MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION EXPOSÉS SONT-ILS CLASSÉS POUR LEUR RÉSISTANCE AU FEU?

Les matériaux, produits ou assemblages complets de construction qui sont exposés à l'espace habitable d'un bâtiment doivent être testés selon l'ASTM E 603. On construit un coin de pièce dans un laboratoire de test accrédité, en utilisant des matériaux de construction standards. Les matériaux à tester sont montés sur les murs et le plafond du coin de la pièce. Une source de combustion (un berceau en bois ou un brûleur à diffusion) est placée dans le coin et enflammée. Le test simule un feu de la taille d'une poubelle qui se propage vers un objet proche. Pour que la performance soit satisfaisante, le matériau testé ne doit pas propager le feu et ne doit pas produire une quantité excessive de fumée. Le test observe le feu sur une certaine durée, depuis l'inflammation jusqu'à la production d'étincelles dans la pièce ou l'espace adjacent. Ce test mesure les températures sur une durée, la production de fumée, le délai de production d'étincelles, les gaz de combustion et le taux total d'énergie dégagée.

COMMENT LES ASSEMBLAGES MURAUX EN GYPSE CONTRIBUENT-ILS À LA RÉSISTANCE AU FEU?

La résistance au feu est un facteur important qui influence les spécifications de la plupart des constructions aujourd'hui. Étant donné que le gypse est un minéral qui résiste naturellement au feu, il est devenu un matériau de construction et un composant de choix pour les assemblages muraux classés pour leur résistance au feu. Pour s'assurer que ces panneaux de gypse sont appropriés pour être spécifiés dans les constructions classées pour la résistance au feu, l'ensemble mural complet est soumis à des tests et des classifications de résistance au feu sont établies en conséquence. Il existe divers types d'assemblages muraux qui résistent au feu et conviennent à une variété d'applications et de projets. Ces assemblages muraux peuvent être non combustibles et combustibles / porte-charge ou non. Des pare-feu de séparation de zone sont requis entre des maisons jumelles, des appartements et des bâtiments commerciaux.

COMMENT MESURE-T-ON LES CARACTÉRISTIQUES DE COMBUSTION DE SURFACE DES MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION?

La norme ASTM E 84 est la méthode de test utilisée pour déterminer la vitesse de propagation des flammes et le développement de fumée des matériaux de construction, autrement dit, les caractéristiques de combustion de la surface. Un long instrument « Steiner Tunnel » est utilisé pour ce test. La chambre de test mesure environ 25 pi de long et 2 pi sur 2 pi de section transversale. Les matériaux à tester sont placés au-dessus du tunnel et enflammés. Au même moment, on fait démarrer une horloge. L'indice de propagation des flammes est déterminé alors qu'un opérateur suit le bord menant de la flamme à l'aide d'un repère relié mécaniquement à un ordinateur. L'indice de propagation de la fumée est mesuré par un capteur optique qui évalue et enregistre la densité de la fumée.